Comment réduire les bouffées de chaleur de la ménopause naturellement.

les bouffées de chaleur de la ménopause

Durant la ménopause, une grande majorité des femmes souffrent de bouffées de chaleur, elles se caractérisent par une sensation désagréable de chaleur au niveau du visage mais aussi du thorax et du cou. Cela part du bas du ventre et remonte jusqu’en haut du crâne, une sensation de brûler de l’intérieur mais qui se voit de l’extérieur. Les bouffées de chaleur font parties des symptômes de la ménopause les plus handicapants. On peut les combattre de différentes façons. Il existe des méthodes naturelles efficace pour les réduire ou même les faire disparaître

  1. L’homéopathie, un traitement intéressant pour celles qui ne peuvent ou ne veulent pas prendre le traitement hormonal substitutif.  L’homéopathie est une médecine douce dont la matière première de base est d’origine minérale, végétale, et animale.
  2. L’aromathérapie, il existe des synergies d’huiles essentielles efficaces pour lutter contre les bouffées de chaleur.
  3. Les tisanes, ou infusions à base de plantes apaisent ce symptôme de la ménopause, à prendre plusieurs fois par jour.
  4. EPS (extraits de plantes standardisés), un médicament à base de plantes, a teneur garantie en principes actifs, une autre solution naturelle.
  5. L’acupuncture, pour aider à rétablir l’équilibre du corps et ainsi combattre les bouffées de chaleur et divers symptômes de la ménopause.

Les causes des bouffées de chaleur de la ménopause?

Les bouffées de chaleur de la ménopause sont provoquées par la diminution des œstrogènes. La baisse graduelle des hormones entraîne une instabilité des vaisseaux sanguins.

Elles se manifestent en général par une augmentation de la température de la peau avec des crises de transpiration excessives, des rougeurs et même des frissons.

Elles sont accentuées par le stress, les émotions et la chaleur

Ces manifestations peuvent commencer bien avant le début de la ménopause. Les bouffées de chaleur peuvent être très invalidantes, jusqu’à mener au malaise. Leurs durées sont très variables, de quelques mois à plusieurs années avant et après la ménopause. Elles peuvent survenir plusieurs fois par jour.

Le traitement hormonal substitutif.

Au début de ma ménopause j’ai énormément souffert des bouffées de chaleur. Ma première solution a été de consulter mon gynécologue, qui m’a proposé un traitement hormonal de substitution. Traitement qui repose sur la prescription d’hormones sexuelles. Je me suis renseignée et ce que j’ai trouvé sur ce traitement ne m’a pas encouragé à prendre cette solution. C’était pour moi un traitement trop controversé. Ceci est mon choix, j’ai des amies qui le prennent et qui sont très contentes d’avoir choisi cette solution. Ci-dessous ce que j’ai trouvé sur le sujet.

Quels sont les risques du THS?

  • Augmentation du risque du cancer du sein, maintenant contredit par de nouvelles études.
  • Diminution des risques cardiovasculaires, maintenant contredit par des études qui disent qu’au contraire il y a une possibilité d’augmentation du risque de 1,3.
  • -Augmentation du risque de cancer de l’ovaire, d’après une étude il y aurait deux fois plus de risques après au moins dix ans de traitement de développer ce cancer.
  • Des études qui se contredisent. C’est pour moi, qui ne suis déjà pas une adepte des médicaments, trop risqué. De plus je prends l’avis de ma mère qui elle aussi me le déconseille fortement. Je décide donc de choisir une voie plus naturelle pour soigner les bouffées de chaleur de la ménopause.
les bouffées de chaleur

L’homéopathie pour lutter contre les bouffées de chaleur.

  • CIMICIFUGA RACEMOSA autre appellation herbe aux punaises ou cohos noir. En teinture mère a acheté en pharmacie (20 gouttes 3 fois par jour 30 minutes avant les repas) ou en gélules (à base de racine de CIMICIFUGA)
  • SANGUINARIA en 4 CH, 3 granules 1 à 3 fois par jour. pour les bouffées de chalur localisées sur le visage.
  • LILIUM TIGRINUM en 9 CH, 3 granules 1 fois par jour, pour les bouffées de chaleur et les palpitations survenant la nuit.

L’ aromathérapie.

Les huiles essentielles sont des remèdes naturels que j’utilise au quotidien pour me soigner. Malgré tout il faut les utiliser avec précaution, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien ou votre médecin.

  1. Huile essentielle de Fragonia, diluée dans une huile végétale de noyau d’abricot à 10 ou 20% sur le corps. Déposer 2 gouttes de ce mélange sur vos poignets.
  2. On peut aussi avoir recours en urgence à la pulvérisation d’hydrolat de menthe poivrée sur la poitrine et tout le haut du corps.
  3. On peut aussi faire un mélange de 3 gouttes d’huile E de menthe poivrée, 2 gouttes d’huile E de cyprès toujours vert et 1 goutte d’huile E d’hélichryse italienne. Mettre 2 gouttes de ce mélange sur ¼ de sucre de cannes à prendre 2 à 3 fois par jour.
  4. L’huile E de sauge sclarée la diluer dans une huile végétale et masser vous le bas du ventre. Ou déposer 2 gouttes de sauge sclarée dans une cuillère à café de miel, ceci 2 fois par jour.

La phytothérapie.

Les tisanes.

les bouffées de chaleur

La tisane de sauge permet de soulager les bouffées de chaleur de la ménopause. Faites bouillir l’eau dans une casserole, hors du feu jetez y les feuilles de sauge, laissez infuser pendant 10 minutes, filtrez, buvez trois tasses par jour maximum en cure de deux semaines.

Il existe aussi plusieurs tisanes toutes prêtes que vous trouverez chez un herboriste.

Une autre tisane mais plus compliquée à faire : 10 gr de fleurs d’aubépine, 10gr d’écorce de bourdaine, 10gr de feuilles de gui, 30 gr d’hamamélis, 30gr de feuilles de noyer, 30 gr de feuilles de sauge et, 40gr de vigne rouge. Mettre 4 cuillerées à soupe de ce mélange dans une casserole ajouter 4 grands verres d’eau mettre à ébullition et faire bouillir doucement pendant 3 minutes, retirer du feu et laisser infuser 15 minutes. Filtrer et boire à jeun 1 tasse le matin et un tasse le soir. Faire une cure pendant 1 mois.

Traitement sous forme d’EPS (médicament de plantes).

La sauge officinale atténue la transpiration, le houblon efficace contre les bouffées de chaleur, le gattilier efficace aussi contre les bouffées de chaleur de la ménopause, l’angélique chinoise (idem), l’actée à grappes utilisée contre la transpiration excessive.

L’acupuncture pour les bouffées de chaleur de la ménopause.

L’acupuncture est efficace sur le traitement des bouffées de chaleur de la ménopause. Elle agit sur un rééquilibrage entre le yin et le yang. Elle régule le thermostat interne ainsi que le stress.

Pour obtenir un bon résultat, il faut compter en moyenne 3 séances. Le bénéfice de ces séances en plus est durable.

Mes conseils.

Voilà, je vous ai fait un condensé de mes différentes expériences, j’ai tout essayé, actuellement je prends toujours occasionnellement de la tisane de sauge et en homéopathie la teinture mère de CIMICIFUGA. Je vais aussi régulièrement chez mon acupuncteur qui me traite pour les bouffées de chaleur et d’autres symptômes de la ménopause. Pour diminuer les bouffées de chaleur de la ménopause il faut aussi réduire votre consommation de café, de thé et d’alcool. L’alimentation a aussi un rôle à jouer, éviter de manger des plats épicés. Le tabac est à proscrire, il est en grande partie responsable de la ménopause précoce.

Merci d’avoir visité mon blog, et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me poser des questions. Corie.

Un commentaire sur “Comment réduire les bouffées de chaleur de la ménopause naturellement.

  1. Baume du tigre says:

    bonjour, je te remercie pour ce concis post, il est attirant. Notre thème coincide, pour cela Je te fais un petit lien seulement si tu n’y percois pas d’incommodité. Chaleureusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.