Migraine et ménopause.

migraine

La migraine.

La migraine est un mal de tête récurrent que l’on ressent généralement d’un côté de la tête, même si certaines fois l’on peut le sentir des deux côtés. Elle peut durer d’un à plusieurs jours (environ 3 jours). On ressent des douleurs lancinantes et palpitantes, on peut aussi avoir une grande sensibilité durant les crises à la lumière, aux odeurs, au son. Certaines femmes vont aussi être nauséeuses. En cas de crises sévères, elle peut vous clouer au lit.

Le rapport entre la migraine et la ménopause.

Migraine et ménopause, vont de paires pour certaines femmes à la ménopause. La chute des œstrogènes est un déclencheur. Le déséquilibre œstrogénique affecte le cerveau. Quand les hormones fluctuent, les vaisseaux sanguins se dilatent et se contractent et c’est ces variations qui déclenchent la migraine. Des études différentes et contradictoires existent sur le sujet, pour certaines études les migraines font parties des symptômes de la ménopause. Pour d’autres, les migraines n’en font pas parties parce que en général les femmes touchées par ces maux de tête étaient déjà sujettes aux migraines. Je ne suis pas touchée par ce symptôme, mais si je vous en parle, c’est que dans mon entourage plusieurs de mes amies l’ont été. Elles avaient effectivement connu des épisodes migraineux surtout aux périodes de changements hormonaux comme la grossesse ou les règles. Mais à la ménopause elles ont ressenti une aggravation des maux.

Les causes principales de la migraine à la ménopause.

la migraine

La migraine provoquée par les autres symptômes de la ménopause.

  • L’insomnie peut être un facteur déclenchant de la migraine.
  • La dépression peut provoquer une fatigue psychique associée aux maux de tête.
  • Le stress lié aux divers symptômes de la ménopause peut déclencher des migraines.

Le THS et la migraine.

Le THS ou traitement hormonal substitutif selon ces mêmes études peut améliorer ou aggraver le problème. Si vous prenez le THS, il est préférable de le prendre en cas de migraine sous forme de gels ou patchs en application par voie percutanée, parce que le taux du médicament est plus stable tout au long de la journée par rapport au médicament par voie orale.

Le mode de vie responsable des crises migraineuses.

A la ménopause, beaucoup de facteurs interviennent dans notre mode de vie. Les douleurs articulaires, le stress, l’insomnie, l’irascibilité, la fatigue, le régime alimentaire, le départ des enfants, etc… souvent nous mènent vers un mode de vie pas toujours adapté. Et ce comportement peut mener aux crises migraineuses.

L’alimentation est primordiale dans la gestion de la migraine.

Effectivement certains aliments sont connus pour être des déclencheurs de maux de tête. Ils ont un effet direct sur la dilatation et la contraction des vaisseaux sanguins.

  • Pour commencer, il faut éviter de sauter ou retarder un repas.
  • Éviter de faire des régimes stricts, on peut perdre du poids sans s’affamer.
  • Il faut écarter les aliments gras comme la charcuterie, les saucisses, les fritures, les fromages ayant un fort taux de fermentation, et malheureusement le chocolat.
  • Modérer la consommation d’alcool, de boissons gazeuses, de café, de thé. Il faut bien s’hydrater en buvant de l’eau durant toute la durée des crises.
  • Les aliments à base d’aspartame sont aussi des déclencheurs. (Les sodas, les bonbons sans sucre etc…).

Les aliments contenant des œstrogènes végétaux et faibles en matière grasse peuvent être utiles pour lutter contre la migraine.

  • Les fruits, les légumes, les légumineuses.
  • Aliments riches en magnésium, les légumes à feuilles vertes, les grains entiers.
  • Poissons gras riches en oméga 3.
  • Les pommes de terre riches en potassium.
  • Le gingembre, un analgésique puissant.

L’activité physique aide à lutter contre la migraine.

Il est prouvé que l’activité physique peut diminuer la fréquence, la durée des crises et permet de diminuer l’intensité de la douleur. Des études ont démontré que l’exercice physique est aussi efficace que les médicaments. Le sport permet de sécréter des endorphines qui vont lutter contre la douleur. Pour que cela fonctionne il faut faire une activité régulière mais modérée.

la migraine
  • Le yoga aide à réduire le stress, à gérer vos émotions, à combattre l’insomnie. Certaines postures ont des effets spécifiques sur les migraines. Avec certaines postures les tensions se relâchent et petit à petit les douleurs s’en vont. Le plus du yoga c’est que c’est un sport adapté aux autres symptômes de la ménopause. Mais pour les migraines je vous conseille de le pratiquer avec un professeur de yoga qui saura quelles postures seront bénéfiques pour vous. Ne le pratiquer pas seule à la maison, il vous faut les conseils d’un professionnel.
  • Les sports d’endurance comme la marche, la course à pied, la natation sont adaptés pour lutter contre la migraine. Il faut de la régularité dans vos entraînements pour que cela ai un effet positif, deux à trois séances par semaine serait l’idéal.

Différents massages pour soigner la migraine.

Je ne vais pas développer dans cet article les différents massages efficaces pour la migraine, mais vous pouvez retrouver les détails de ces massages, dans les articles que j’ai écrit dans la rubrique relaxation (massage).

la migraine
  • Le massage Californien, un massage psycho corporel qui favorise le lâcher prise.
  • Le massage aux pierres chaudes, est un massage drainant, relaxant énergétique.
  • Massage Ayurvédique fait du bien au corps et à l’âme.
  • Le massage shiatsu un massage qui permet de ramener la libre circulation du Chi.

Les différentes thérapies qui peuvent vous aider à soulager la migraine.

Vous pourrez trouver les détails de ces thérapies dans la rubrique relaxation ( thérapies).

  • La sophrologie est une technique de relaxation et de connaissance de soi.
  • L’acupuncture, c’est l’art de guérir à l’aide d’aiguilles sur des points précis du corps.
  • Le lâcher prise, est un outil qui aide à mieux vivre.
  • La musicothérapie, une branche reconnue par la psychothérapie, elle a des vertus apaisantes et curatives.

Les recettes de grand- mère.

la migraine
  • Faire un cataplasme de pommes de terre crues, le mettre dans un linge que vous appliquez sur le front.
  • Couper des rondelles de citron que vous posez sur vos tempes, les maintenir par un foulard.
  • Tremper un linge dans du vinaigre de cidre et appliquer ce linge sur votre front.
  • Faire des tisanes d’aubépine, ou de grande camomille, de passiflore, de tilleul, elles calment le système nerveux. A boire tout au long de la journée.
  • Poser une ou deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes, la nuque et le front.
  • L’huile essentielle de lavande à utiliser en inhalation.
  • Plonger vos mains dans de l’eau très chaude, cela va entraîner une dilatation des vaisseaux sanguins et donc une meilleure circulation sanguine au niveau de la tête.
  • Poser sur votre front une poche de glace au moment de la crise, cela soulage la douleur.

Mes conseils.

Pour faire face aux douleurs récurrentes de la migraine, il faut privilégier la relaxation, le bien-être, éviter de se “prendre la tête”, et surtout aborder la ménopause comme un nouveau départ dans la vie. La pensée positive ne peut que vous aider, broyer du noir ne change rien. Ayez des projets plein la tête. Merci d’avoir visité mon blog, et n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me poser des questions. Corie.

la migraine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.